Le nombre de chômeurs en baisse en septembre. Du moins selon l’indicateur…

En septembre, le nombre de chômeurs a diminué de 0,7%. Interview choc d’un haut responsable du ministère du travail.

Le nombre de chômeurs en baisse ? Pour tenter d’en savoir plus, nous avons pu obtenir une interview exclusive d’une personne haut placée au ministère. Notre rendez-vous se passe dans une brasserie située dans une rue sombre de la capitale. Avec une grosse demi-heure de retard, notre contact apparait derrière de grosses lunettes noires. Elle ne souhaite pas être reconnue. Nous l’appellerons donc Myriam El Khomri, un nom qui ne dit rien à personne.

  • « L’important ce sont les sondages, pas le nombre de chômeurs »

Nonews.news (NNN) : La nouvelle est tombée ce matin. Le nombre de chômeur a donc diminué de 0,7%, la plus grande baisse depuis 8 ans…

ministère des chômeurs

Ministère du travail
Crédit : Croquant

Myriam (elle tranche net) : Ne nous méprenons pas. Ce n’est pas le nombre de chômeurs qui a baissé. C’est l’indicateur du nombre de chômeurs, ce n’est pas la même chose.

NNN : Comment ça ?

Myriam : Hé bien, quiconque a travaillé dans un bureau connait la combine. Quand vous ne pouvez rien faire contre un phénomène (ici le chômage), vous truquez l’indicateur. Vous « tordez les aiguilles » selon l’expression populaire. Vous arrangez ainsi la vérité à votre avantage.

NNN : Est-ce que la baisse du nombre de chômeurs en septembre est un mensonge ?

Myriam : Oui et non. Il y a bien eu 23 800 demandeurs d’emploi en moins pour la Catégorie A, ceux n’ayant aucune activité. Mais ceux des catégories B et C, ayant exercé une activité partielle, augmentent toujours. On a juste « invité », ou devrais-je dire « contraint », les personnes en catégorie A à trouver un mini-job pour qu’ils sortent de ladite catégorie. Et voilà, maintenant, tout le monde à gauche se félicite de la baisse du chômage.

NNN : Mais le nombre de chômeurs de catégorie A est passé de 2,9 millions en mai 2012 à 3,55 millions aujourd’hui. N’est-ce pas trop tôt pour crier victoire ?

Myriam : On s’en fiche, il faut marquer les esprits aujourd’hui. L’important ce sont les sondages, pas le nombre de chômeurs. Clamons donc haut et fort que le gouvernement récolte les fruits de son travail et des reformes engagées, blablabla et voilà, le tour est joué. Mais il déjà faut que je vous laisse, on doit préparer les chiffres pour Octobre.

NNN : Seront-ils bons ?

Myriam : Non.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.