Le grand débat des onze candidats se termine en match de catch

Les 11 candidats du grand débat finissent la soirée en bagarre générale en direct à la télévision

Mardi 4 avril, 20h40. Le grand débat réunissant les 11 candidats à la présidentielle de 2017 commence. Un événement politique à quelques jours du premier tour des élections pour la présidence de la république française. Un défi médiatique réunissant les onze prétendant au trône suprême. Un événement historique car ce débat avec tous les candidats est une première de la cinquième république.

  • Le grand débat dérape de joutes verbales à joutes physiques

Les joutes verbales se succèdent entre les candidats pendant un demi-heure. Puis le ton commence à monter lors de ce grand débat historique.

grand débat catch

Montage : Nonews.news

Un premier clash entre Marine Le Pen et François Asselineau se produit à propos de l’Europe. Un second clash arrive entre Nathalie Arthaud et Nicolas Dupont-Aignan à propos des salaires. Puis un troisième entre Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon de nouveau sur l’Europe

C’est alors que le grand débat devient incontrôlable. Les onze candidats parlent tous ensemble dans une cacophonie indescriptible. Les deux animatrices sont débordées. Elles décident de lancer un page de publicité pour calmer les esprits

Hélas, au retour la pression n’est pas retombée et les candidats refusent de continuer le grand débat. Coup de théâtre, les animatrices proposent alors de terminer la soirée en « royal rumble ». « Etant donné l’ambiance, c’est ce qui nous a paru le plus adapté pour terminer les débats ».

Les premiers à acquiescer sont Emmanuel Macron et Jean Lassalle. Le premier déclare « bah, vu que je sais pas parler, cette solution m’a plu ». Le second précise « Vu mon gabarit, j’avais plus de chance qu’avec mes idées ».

Ni une, ni deux, un ring est installé et voici les onze candidats dans le ring ! Philippe Poutou ayant enfilé un masque de catcheur mexicain révolutionnaire est le premier à se faire sortir. Jacques Cheminade le suit de prés dans la défaite. Il déclarera par la suite « de toute façon depuis 1995, j’ai l’habitude de perdre rapidement ».

Les autres candidats se font éliminer un par un. Jusqu’à qu’il ne reste plus que le grand vainqueur, François Fillon. Intérrogé sur son incroyable performance, celui-ci avouera en conférence de presse « le catch c’est comme la politique, tout le monde truque mais les gens y croient encore ! »

 

Une réflexion au sujet de « Le grand débat des onze candidats se termine en match de catch »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.