Le grand débat des onze candidats se termine en match de catch

Les 11 candidats du grand débat finissent la soirée en bagarre générale en direct à la télévision

Mardi 4 avril, 20h40. Le grand débat réunissant les 11 candidats à la présidentielle de 2017 commence. Un événement politique à quelques jours du premier tour des élections pour la présidence de la république française. Un défi médiatique réunissant les onze prétendant au trône suprême. Un événement historique car ce débat avec tous les candidats est une première de la cinquième république.

  • Le grand débat dérape de joutes verbales à joutes physiques

Les joutes verbales se succèdent entre les candidats pendant un demi-heure. Puis le ton commence à monter lors de ce grand débat historique.

grand débat catch

Montage : Nonews.news

Un premier clash entre Marine Le Pen et François Asselineau se produit à propos de l’Europe. Un second clash arrive entre Nathalie Arthaud et Nicolas Dupont-Aignan à propos des salaires. Puis un troisième entre Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon de nouveau sur l’Europe

C’est alors que le grand débat devient incontrôlable. Les onze candidats parlent tous ensemble dans une cacophonie indescriptible. Les deux animatrices sont débordées. Elles décident de lancer un page de publicité pour calmer les esprits

Hélas, au retour la pression n’est pas retombée et les candidats refusent de continuer le grand débat. Coup de théâtre, les animatrices proposent alors de terminer la soirée en « royal rumble ». « Etant donné l’ambiance, c’est ce qui nous a paru le plus adapté pour terminer les débats ».

Les premiers à acquiescer sont Emmanuel Macron et Jean Lassalle. Le premier déclare « bah, vu que je sais pas parler, cette solution m’a plu ». Le second précise « Vu mon gabarit, j’avais plus de chance qu’avec mes idées ».

Ni une, ni deux, un ring est installé et voici les onze candidats dans le ring ! Philippe Poutou ayant enfilé un masque de catcheur mexicain révolutionnaire est le premier à se faire sortir. Jacques Cheminade le suit de prés dans la défaite. Il déclarera par la suite « de toute façon depuis 1995, j’ai l’habitude de perdre rapidement ».

Les autres candidats se font éliminer un par un. Jusqu’à qu’il ne reste plus que le grand vainqueur, François Fillon. Intérrogé sur son incroyable performance, celui-ci avouera en conférence de presse « le catch c’est comme la politique, tout le monde truque mais les gens y croient encore ! »

 

Trop de Rattata à Paris. La mairie porte plainte contre Pokémon Go

La mairie de Paris aurait porté plainte contre Pokémon Go à cause d’un trop grand nombre de Rattata ternissant l’image de la ville.

Quiconque a déjà joué à « Pokémon go » connait le Pokémon portant le nom de Rattata. Il s’agit d’une sourie violette plutôt agressive, très fréquente dans le jeu phénomène de réalité augmentée.

Pour les adeptes du jeu, les Rattata sont des proies généralement faciles à attraper. Le principal intérêt de ces Pokémon est qu’il est possible de gagner de nombreux points en les faisant évoluer.

  • « Supprimer les Rattata de Paris fait partie des objectifs de la mairie »

rattata à Paris

3 Rattata près de Notre Dame de Paris
Crédit : NOnews.news

Mais cette omniprésence ne fait pas que des heureux. « Trop c’est trop! » C’est par ces mots que la mairie de Paris aurait réagi à la présence de multiples Rattata dans les rues de la Capitale.

« Il n’est possible de faire cent mètres sans tomber sur un de ces gros rats » aurait déclaré un proche de l’hôtel de ville de Paris. « L’image de ville lumière de la capitale est ternie. Cela a aussi un impact négatif sur le tourisme ».

Contacté par notre journaliste, les concepteurs du jeu Pokémon Go se sont défendus contre cette accusation. « Nous nous sommes renseignés et savons qu’il existe 2 rats par habitant à Paris. Nous pourrions donc répartir 4 millions de Rattata dans la ville »

Une proposition que ne fait pas du tout rire la marie de Paris. « Nous avons lancé une grande campagne de dératisation dans la capitale. Supprimer les Rattata de Paris fait aussi partie de notre objectif »

La municipalité suggère « qu’ils soient remplacés par des Roucoul, des oiseaux jaunes orangés bien plus adaptés à l’image que l’on souhaite donner à la ville ».

Ce à quoi les concepteurs du jeu auraient répondu, « nous avions plutôt pensé décorer la ville de fleurs Ortide. Puis nous lâcherons des Grotadmorv, des Dardargnan et des Nosferalto. Voilà qui devrait rendre la ville de Paris plus agréable aux yeux des touristes »

Après Hollande, Fillon et Le Pen renoncent à la présidentielle 2017

Tout comme François Hollande hier, François Fillon et Marine Le Pen renoncent aussi à se présenter à l’élection présidentielle 2017

Coup de tonnerre dans la course à la présidentielle 2017 ! Emboitant le pas au président de la république qui annonçait hier ne pas briguer un second mandat, François Fillon et Marine Le Pen annoncent à leur tour ne pas se présenter à la prochaine élection du président de la république française en 2017.

  • Vers une présidentielle sans candidat ?

Présidentielle 2017 sans candidat ?

Crédit : Cayambe

Tout les observateurs s’accordaient hier sur la dignité et la sagesse dont avait fait preuve François Hollande. En effet, ce dernier annonçait en direct à la télévision nationale qu’il ne briguerait pas un second mandat lors de la prochaine élection présidentielle.

Mais le monde politique n’était pas au bout de ses surprises ! En effet, dès le lendemain, deux autres prétendants annonçaient aussi renoncer à se présenter à l’élection présidentielle.

François Fillon, pourtant récemment vainqueur de la primaire de droite, a annoncé peu de temps après le président en exercice, vouloir jeter l’éponge. Contacté par l’équipe de journaliste de NOnews.news, il aurait déclaré : « J’ai été bouleversé par le renoncement de François Hollande. Cela m’a fait beaucoup réfléchir. Je dois reconnaître à mon tour que je n’ai aucune idée pour la France. Ni pour combattre le chômage, ni pour améliorer la sécurité, ni pour endiguer la paupérisation des français. Dans ces conditions, j’ai décidé de faire prévue moi aussi de sagesse. Je ne me présenterais pas à l’élection présidentielle »

Même son de cloche pour Marine Le pen qui aurait déclaré : « Tout ce que je sais faire, c’est dire que c’est la faute des étrangers. Mais au delà de ça, il faut bien avouer que je n’ai pas d’idée pour notre pays. C’est vrai que le poste de président est bien payé. Mais si c’est pour être condamné à échouer, autant ne pas y aller ».

Ces deux décisions remplies de sagesse amènent à se demander s’il existe encore un intérêt à la fonction de chef de l’état. Qui sera encore assez inconscient pour briguer ce poste  ?

Enregistrer

Enregistrer

Terrorisme : F.Hollande annule les vacances des français

François Hollande a annoncé ce matin avoir annulé les vacances d’été de tous les français pour cause de risque terroriste trop important

La nouvelle était prévisible suite à l’annulation récente de la braderie de Lille. C’est donc au tour des vacances d’été des français d’être annulées. Tel en a décidé le président de la république ce matin.

« C’est une triste nouvelle mais malheureusement le risque était trop grand ». C’est donc par ces mots que F. Hollande a débuté sa conférence de presse ce matin.

  • « Tous les français doivent immédiatement quitter leur lieu de vacances pour retourner chez eux et reprendre le travail ».

vacances annulées

Crédit : Katonams

Car les plages bondées, les routes surchargées, les campings assiégés de vacanciers insouciants, les restaurants pris d’assaut par des aoutiens décontractés, présentent trop de risques et sont impossibles à sécuriser. Le président n’a pas manqué d’argument pour justifier sa décision.

Mais le président s’est vu rassurant pour les professionnels du tourisme. « Bien entendu les réservations déjà payées ne seront pas remboursées, vous pouvez compter sur mon soutien à l’économie du tourisme ».

Qu’en est-il des français qui ont travaillé non stop depuis Noël pour se payer une semaine de vacances cet été ?. Là encore, F. Hollande fait appel à la fraternité. « C’est mon devoir d’assurer la sécurité des français. Or les vacances présentent trop de risques, c’est inacceptable. Les français doivent comprendre qu’ils sont davantage en sécurité au travail. »

Alors que vont devenir les congés payés annulés?. Le président, étonné par cette question, s’est montré plus direct dans sa réponse. « Dans les conditions actuelles, ça ne sert plus à rien d’accorder des congés payés aux salariés, puisque les vacances sont annulées. Donc les congés payés posés cet été sont annulés et les français doivent se rendre au travail à la place, sans compensation bien entendu ».

« Mais je suis sûr que les français comprendront et retourneront dès demain au travail, soutenir l’économie de leur pays, tout en étant assurés de leur sécurité ». Tel a conclu F. Hollande lors de son intervention exceptionnelle ce matin.

Enregistrer

Évasion fiscale : François Hollande nous répond

Interview fictive exclusive de François Hollande au sujet de l’évasion fiscale

« Les pauvres c’est fait pour être très pauvres et les riches très riches ». Louis de Funès trouverait sa phrase culte du film La folie des grandeurs de 1971 on ne peut plus adaptée à l’actualité. Celle-ci voit l’ampleur de l’évasion fiscale être, une fois de plus, porté au grand jour.

Alors que le scandale Panama Papers éclabousse le monde de la finance, il devient de plus en plus évident que des sommes astronomiques s’échappent de France à destination des paradis fiscaux, dans le but d’échapper à l’impôt.

Or ces impôts en France servent à l’éducation de nos enfants, à financer notre régime de sécurité sociale que le monde nous envie, à financer les projets de transports en commun, à assurer notre défense et notre justice.

  • Évasion fiscale : 60 et 80 milliards d’euros échapperaient à la France, chaque année !

En 2012 déjà, le Sénat s’est intéressé à l’évasion fiscale et à son impact sur les finances publiques. Il était apparu que 30 à 36 milliards d’euros échappaient chaque année au fisc. De son coté le syndicat Solidaires-Finances publiques, estime entre 60 et 80 milliards d’euros les sommes qui échappent à l’administration fiscale. Soit un cinquième des recettes fiscales de la France.

Luxembourg et évasion fiscale

Luxembourg
Crédit : Pudelek

C’est dans ce cadre que le journaliste de NOnews.news aurait rencontré le président François Hollande. Ainsi il a pu lui poser les questions que tout le monde se pose sur l’évasion fiscale qui ruine notre pays.

NOnews : M. Hollande, quand allez-vous décorer de la légion d’honneur Antoine Deltour, le lanceur d’alerte qui a révélé l’affaire « LuxLeaks » mettant en évidence les pratiques des multinationales pour échapper à l’impôt ?

François Hollande : Au contraire, nous allons laisser le Luxembourg le mettre en prison comme un vulgaire criminel.

NOnews : Mais c’est incompréhensible ! Il a révélé les pratiques qui permettent aux plus riches d’éviter de payer des impôts en France. Allez-vous au moins sanctionner les grands groupes français qui pratiquent cette évasion fiscale ?

  • Le but des entreprises c’est de faire de l’argent, pas des emplois

FH : Au contraire là aussi, nous donnons l’argent du contribuable à ces entreprises pour qu’elles créent des emplois et qu’elles embauchent

NOnews : Mais elles le font pas ! Et au lieu que ces entreprises payent des impôts, c’est l’impôt des français qui paient ces entreprises !

FH : Le but des entreprises c’est de créer des emplois, non ?

NOnews : Mais pas du tout, le but des entreprises c’est de faire de l’argent. L’emploi est un moyen. Si les entreprises pouvaient faire des gains sans avoir d’employés, elles vireraient tout le monde du jour au lendemain.

FH : Oui, mais l’optimisation fiscale reste légale

NOnews : Mais pourquoi ne pas changer les lois ? Autant pour Nicolas Sarkosy, l’ami des patrons, on comprenait qu’ils préfèrent ses amis aux 60 millions de français qu’il administrait. Autant vous, socialiste, homme de gauche, vous avez les moyens de faire rentrer ces 60 à 80 milliards d’euros manquant chaque année. A titre de comparaison, le trou de la sécu est d’une dizaine de milliards d’euros chaque année.

FH : Justement, nous avons mis en place des mesures importantes pour lutter contre les assurés les plus démunis qui trichent avec la sécurité sociale !

« Les pauvres c’est fait pour être très pauvres et les riches très riches » 1971