Évasion fiscale : François Hollande nous répond

Interview fictive exclusive de François Hollande au sujet de l’évasion fiscale

« Les pauvres c’est fait pour être très pauvres et les riches très riches ». Louis de Funès trouverait sa phrase culte du film La folie des grandeurs de 1971 on ne peut plus adaptée à l’actualité. Celle-ci voit l’ampleur de l’évasion fiscale être, une fois de plus, porté au grand jour.

Alors que le scandale Panama Papers éclabousse le monde de la finance, il devient de plus en plus évident que des sommes astronomiques s’échappent de France à destination des paradis fiscaux, dans le but d’échapper à l’impôt.

Or ces impôts en France servent à l’éducation de nos enfants, à financer notre régime de sécurité sociale que le monde nous envie, à financer les projets de transports en commun, à assurer notre défense et notre justice.

  • Évasion fiscale : 60 et 80 milliards d’euros échapperaient à la France, chaque année !

En 2012 déjà, le Sénat s’est intéressé à l’évasion fiscale et à son impact sur les finances publiques. Il était apparu que 30 à 36 milliards d’euros échappaient chaque année au fisc. De son coté le syndicat Solidaires-Finances publiques, estime entre 60 et 80 milliards d’euros les sommes qui échappent à l’administration fiscale. Soit un cinquième des recettes fiscales de la France.

Luxembourg et évasion fiscale

Luxembourg
Crédit : Pudelek

C’est dans ce cadre que le journaliste de NOnews.news aurait rencontré le président François Hollande. Ainsi il a pu lui poser les questions que tout le monde se pose sur l’évasion fiscale qui ruine notre pays.

NOnews : M. Hollande, quand allez-vous décorer de la légion d’honneur Antoine Deltour, le lanceur d’alerte qui a révélé l’affaire « LuxLeaks » mettant en évidence les pratiques des multinationales pour échapper à l’impôt ?

François Hollande : Au contraire, nous allons laisser le Luxembourg le mettre en prison comme un vulgaire criminel.

NOnews : Mais c’est incompréhensible ! Il a révélé les pratiques qui permettent aux plus riches d’éviter de payer des impôts en France. Allez-vous au moins sanctionner les grands groupes français qui pratiquent cette évasion fiscale ?

  • Le but des entreprises c’est de faire de l’argent, pas des emplois

FH : Au contraire là aussi, nous donnons l’argent du contribuable à ces entreprises pour qu’elles créent des emplois et qu’elles embauchent

NOnews : Mais elles le font pas ! Et au lieu que ces entreprises payent des impôts, c’est l’impôt des français qui paient ces entreprises !

FH : Le but des entreprises c’est de créer des emplois, non ?

NOnews : Mais pas du tout, le but des entreprises c’est de faire de l’argent. L’emploi est un moyen. Si les entreprises pouvaient faire des gains sans avoir d’employés, elles vireraient tout le monde du jour au lendemain.

FH : Oui, mais l’optimisation fiscale reste légale

NOnews : Mais pourquoi ne pas changer les lois ? Autant pour Nicolas Sarkosy, l’ami des patrons, on comprenait qu’ils préfèrent ses amis aux 60 millions de français qu’il administrait. Autant vous, socialiste, homme de gauche, vous avez les moyens de faire rentrer ces 60 à 80 milliards d’euros manquant chaque année. A titre de comparaison, le trou de la sécu est d’une dizaine de milliards d’euros chaque année.

FH : Justement, nous avons mis en place des mesures importantes pour lutter contre les assurés les plus démunis qui trichent avec la sécurité sociale !

« Les pauvres c’est fait pour être très pauvres et les riches très riches » 1971

Les scientifiques s’attaquent au mystère de la politique française

Après les ondes gravitationnelles, les scientifiques américains essayent de comprendre la politique française.

« Comprendre la politique française est notre prochain défi ». C’est par ces mots que le responsable des scientifiques américains aurait décrit la prochaine mission à laquelle vont s’attaquer ses hommes. Ceci intervient alors que le mystère des ondes gravitationnelles a été vaincu.

En effet, la nouvelle a fait grand bruit dans le monde de la science. Cette semaine, pour la première fois, des scientifiques américains sont arrivés à démontrer l’existence des ondes gravitationnelles. Un phénomène complexe touchant les confins de l’Univers et qu’Einstein avait prédit il y a cent ans.

  • « Comprendre la politique française, c’est un défi sur plusieurs générations »

politique française

Crédit : F Lamiot

« Il faut bien qu’on utilise nos budgets à étudier quelque chose » aurait déclaré un des scientifiques ayant participé au projet des ondes gravitationnelles. Puis il aurait enchainé « la politique française nous a semblé un sujet d’étude encore plus complexe. C’est ce qu’il nous fallait ».

Le responsable des scientifiques américains a été interrogé par l’envoyé spécial de NOnews.news à Washington. Ce dernier lui a notamment demandé quels étaient les mystères qui entouraient la politique française. « Il y en a de nombreux » aurait répondu le scientifique avant de poursuivre en citant quelques exemples :

« Pourquoi Nicolas Sarkosy veut-il se présenter en 2017 alors que les français le déteste ? Pourquoi François Hollande ne fait-il pas les réformes pourtant évidentes pour lutter contre le chômage alors qu’il en a fait une de ses priorités ? Et pourquoi le gouvernement encourage les entreprises à embaucher alors que le but des entreprises est d’abord de faire de l’argent, et donc d’éviter au maximum d’embaucher ? Tout ceci est très étrange…. Mais il doit y avoir une explication et notre but sera de la trouver ».

Interrogé sur le temps que cela prendra, le scientifique tranche en déclarant « il a fallu cent ans pour démontrer les ondes gravitationnelles, je pense qu’il en faudra peut-être le double pour arriver à comprendre la politique française, c’est un défi sur plusieurs générations ! »

Enregistrer

La COP21 vote l’interdiction mondiale du pétrole !

Les hommes d’État réunis à la COP21 viennent d’approuver l’arrêt immédiat de l’utilisation et de l’extraction du pétrole au niveau mondial.

Les nombreux hommes politiques réunis à la COP21 qui se tient en ce moment même à Paris viennent de prendre leur première décision marquante. A partir du 1er janvier 2016, il sera interdit d’utiliser du pétrole et ce, partout dans le monde.

Un grand représentant national présent à la COP21 aurait déclaré au journaliste de NOnews.news « Le pétrole est doublement responsable du réchauffement climatique. A la fois par les ressources engagées pour l’extraire et par les émissions dégagées lors de son utilisation. Nous devions l’interdire ».

  • « La COP21 nous apprend que polluer c’est mal. Mais c’est aussi une activité qui procure du travail à des millions de personnes »

COP21

Crédit : David Evers

La Chine, les Etats-Unis et la Russie, eux aussi présent à la COP21 de Paris, ont approuvé de manière unanime cette décision. Ils ont néanmoins demandé immédiatement après la réunion un moratoire pour leurs pays respectifs jusqu’en 2065.

Contacté par NOnews.news, un représentant d’une de ces grandes puissance auraient dit « Polluer c’est mal. Mais c’est aussi une activité qui procure du travail à des millions de personnes. Il faut que l’ensemble des nations réduisent les niveaux de pollution. Mais pour mon pays, j’ai demandé une exception »

Même son de cloche chez un autre ministre présent à la COP21. « Si on continue à polluer et à surconsommer comme maintenant, c’est sur qu’on va tous mourir d’ici dix ans. Mais si on arrête de polluer, c’est la moitié de mon pays qui se trouve au chômage. Ça, je ne peux pas l’accepter. »

Coté français, un haut responsable aurait déclaré : « On voulait aussi présenter un moratoire pour la France mais Bruxelles nous l’a interdit. On se pliera donc à la future interdiction du Pétrole ». Puis il aurait enchainé en déclarant « On est déjà en train de préparer les français à cette nouvelle mesure. En effet, pour la COP21 ont leur a déjà demandé de ne prendre ni la voiture, ni les transports en commun. Autant qu’il se prépare dès maintenant à rester chez eux toute l’année ».