James Bond contre Marine Le Pen aux régionales !

Poursuivant son idée d’une fusion des listes PS – Les Républicains pour les régionales, Manuel Valls déclare que James Bond sera le chef de file de cette alliance en région Nord-Pas de Calais-Picardie.

James Bond président de la région Nord-Pas de Calais-Picardie ? Ceci fait suite à l’idée de Manuels Valls de fusionner les listes du Parti Socialiste et des Républicains pour faire barrage au Front National dans certaines régions. Cette idée a déclenché une vague de protestations, à la fois chez les Républicains mais également dans son propre camp.

  • James Bond bientôt président de la région Nord-Pas de Calais-Picardie ?

James Bond contre Marine Le Pen

James Bond contre Marine Le Pen

Les critiques ont fusé contre cette proposition dont le but est, d’après le premier ministre, de constituer un front républicain contre le FN. En effet,  les sondages annoncent le FN en très bonne position dans certaines régions, notamment en région Nord-Pas de Calais-Picardie. Dans cette dernière, la tête de liste n’est autre que Marine Le Pen, l’actuelle présidente du Front National.

Pour tenter de contrôler le flux de réactions hostiles contre sa proposition, Manuel Valls a dévoilé un peu plus son projet. Il a ainsi annoncé avoir convaincu James Bond en personne d’être le candidat de la liste fusionnée contre le FN. « J’ai vu James Bond dans Le Spectre son dernier film. J »ai tout de suite été convaincu que c’était l’homme de la situation » à déclaré le premier ministre.

Donald Pleasence et Jean-Marie Le Pen

Donald Pleasence et Jean-Marie Le Pen

« Dans On ne vit que deux fois le méchant Ernst Stavro Blofeld était interprété par Donald Pleasence. Avec sa mine patibulaire, sa calvitie et son œil balafré, il me faisait penser de manière frappante à Jean-Marie Le Pen » a détaillé Manuel Valls. « Aujourd’hui les acteurs du film et les acteurs politiques ont changé. Mais James Bond gagne de nouveau à la fin du film. Je suis donc persuadé que James Bond peut battre Marine Le Pen en Nord-Pas de Calais-Picardie »

Contacté par NOnews.news James Bond a confirmé l’information. « Je n’ai plus vingt ans et j’étais depuis quelques mois à la recherche d’une reconversion » à déclaré l’espion britannique. « Je ne connais rien à la politique mais j’ai l’habitude de combattre des méchants, et même des très méchants, donc je ne devrais pas être dépaysé » a-t-il poursuivi.

Enregistrer