Hautins ou Hautistes, quel nom pour les habitants des Hauts-de-France ?

Hautins ou Hautistes, les habitants des Hauts-de-France appelés à se prononcer

L’annonce n’est pas passée inaperçue dans la presse cette semaine. C’est par le nom de Hauts-de-France qu’il faudra désormais appeler la nouvelle région constituée du regroupement des régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie.

« C’est un choix personnel » nous aurait confirmé un proche de la présidence de la nouvelle région. Puis il poursuit « on a fait croire que des lycéens avaient murement réfléchi sur ce nom mais c’était du vent. Il avait été choisi avant même le début des élections régionales, puisque c’était au programme du futur président ».

  • La plus grosse responsabilité des habitants des Hauts-de-France depuis plusieurs années

Ce nom de Hauts-de-France n’a pourtant pas emporté l’adhésion des habitants de la nouvelle région. Les critiques ont fusé sur les réseaux sociaux pour critiquer ce choix dès qu’il fut connu.

Beauvais, Hauts-de-France

Cathédrale de Beauvais
Crédit : Parsifall

Des critiques rapidement balayées : « On s’en fiche et puis, il ne faut pas oublier qu’on a aucune action à proposer contre le chômage et la paupérisation de la région. Donc si on veut laisser une trace dans l’histoire, il faut bien qu’on décide de quelque chose » aurait ajouté le membre du conseil régional que le journaliste de NOnews.news a pu joindre.

« Mais le conseil général n’est pas resté insensible à la voix du peuple » aurait enchainé un représentant du conseil.  « Un grand référendum va être organisé afin que les habitants puissent au moins choisir leur nouveau nom, à défaut de choisir le nom de leur région ».

C’est donc entre Hautins et Hautistes que les habitants des Hauts-de-France devront se prononcer prochainement. Interrogés dans la rue par notre journaliste, ces habitants se montrent sceptiques. « Je n’en sais rien et étant au chômage, j’aurai préféré que la région investisse dans des projets porteurs pour l’emploi, comme les nouvelles technologies ou le développement durable » déclare cette jeune femme.

« Le budget de la région n’est pas illimité » nous aurait répondu le membre du conseil régional. Puis il aurait ajouté « Un tel référendum coute des millions à organiser. Il fallait choisir entre favoriser l’emploi et ce référendum. Nous avons fait le second choix, pour le bien du peuple »

Enregistrer

Après le Téléthon, le Tapiethon !

Ruiné, Bernard Tapie envisagerait un TapieThon à l’image du Téléthon

Bernard Tapie va devoir rembourser les plus de 400 millions d’euros que lui avait octroyer le tribunal arbitral en 2008 dans le litige qui l’opposait au Crédit Lyonnais portant sur la revente d’Adidas. Tel en a décidé la cour d’appel de Paris ce jeudi 3 décembre. Ceci plus de vingt ans après le début de l’affaire.

Le week-end suivant, du 4 au 5 décembre, le Téléthon récoltait plus de 80 millions d’euros pour lutter contre les maladies neuromusculaires et aider les patients qui en souffre. Cet événement médiatique appelle, chaque année en fin d’année, les français à faire preuve de générosité en versant une somme d’argent contre la maladie.

  • Plutôt que de faire des cadeaux de Noël à vos proches, pourquoi ne pas donner de l’argent à Bernard Tapie ?

Bernard Tapie

Bernard Tapie en 2010
Crédit : Eurobas

Interviewé par nos confrères du Monde, Bernard Tapie a déclaré « Je suis ruiné. RUI-NÉ. Ruiné de chez ruiné. Plus rien. Tout va y passer. Tout ».

Joint par le reporter de NOnews.news, L’homme d’affaire aurait déclaré « Le principe du Téléthon m’a donné une idée. Ils ont réussi à récolter 80 millions d’euros pour les enfants malades. Si chaque français me donnait cinq fois la somme qu’il a donné pour le Téléthon, je serais refait ».

Bernard Tapie aurait poursuivi en déclarant « Je pense que les français peuvent faire se geste, alors que j’ai annoncé mon retour en politique, ce qui va grandement les servir. N’oublions pas le bilan de mon passage en tant que ministre de la ville dans les années 90 »

Alors que François Mitterand louait son «excellent ministre de la Ville», nos confrères du huffingtonpost souligne un bilan « Quasi nul ». L’homme d’affaires étant resté « en poste moins de deux mois » avant d’être « mis en examen dans une enquête pour abus de bien social ».

Alors plutôt que de faire des cadeaux de Noël à vos proches, pourquoi ne pas participer au Tapiethon ?

Enregistrer

Enregistrer

James Bond contre Marine Le Pen aux régionales !

Poursuivant son idée d’une fusion des listes PS – Les Républicains pour les régionales, Manuel Valls déclare que James Bond sera le chef de file de cette alliance en région Nord-Pas de Calais-Picardie.

James Bond président de la région Nord-Pas de Calais-Picardie ? Ceci fait suite à l’idée de Manuels Valls de fusionner les listes du Parti Socialiste et des Républicains pour faire barrage au Front National dans certaines régions. Cette idée a déclenché une vague de protestations, à la fois chez les Républicains mais également dans son propre camp.

  • James Bond bientôt président de la région Nord-Pas de Calais-Picardie ?

James Bond contre Marine Le Pen

James Bond contre Marine Le Pen

Les critiques ont fusé contre cette proposition dont le but est, d’après le premier ministre, de constituer un front républicain contre le FN. En effet,  les sondages annoncent le FN en très bonne position dans certaines régions, notamment en région Nord-Pas de Calais-Picardie. Dans cette dernière, la tête de liste n’est autre que Marine Le Pen, l’actuelle présidente du Front National.

Pour tenter de contrôler le flux de réactions hostiles contre sa proposition, Manuel Valls a dévoilé un peu plus son projet. Il a ainsi annoncé avoir convaincu James Bond en personne d’être le candidat de la liste fusionnée contre le FN. « J’ai vu James Bond dans Le Spectre son dernier film. J »ai tout de suite été convaincu que c’était l’homme de la situation » à déclaré le premier ministre.

Donald Pleasence et Jean-Marie Le Pen

Donald Pleasence et Jean-Marie Le Pen

« Dans On ne vit que deux fois le méchant Ernst Stavro Blofeld était interprété par Donald Pleasence. Avec sa mine patibulaire, sa calvitie et son œil balafré, il me faisait penser de manière frappante à Jean-Marie Le Pen » a détaillé Manuel Valls. « Aujourd’hui les acteurs du film et les acteurs politiques ont changé. Mais James Bond gagne de nouveau à la fin du film. Je suis donc persuadé que James Bond peut battre Marine Le Pen en Nord-Pas de Calais-Picardie »

Contacté par NOnews.news James Bond a confirmé l’information. « Je n’ai plus vingt ans et j’étais depuis quelques mois à la recherche d’une reconversion » à déclaré l’espion britannique. « Je ne connais rien à la politique mais j’ai l’habitude de combattre des méchants, et même des très méchants, donc je ne devrais pas être dépaysé » a-t-il poursuivi.

Enregistrer

Le nombre de chômeurs en baisse en septembre. Du moins selon l’indicateur…

En septembre, le nombre de chômeurs a diminué de 0,7%. Interview choc d’un haut responsable du ministère du travail.

Le nombre de chômeurs en baisse ? Pour tenter d’en savoir plus, nous avons pu obtenir une interview exclusive d’une personne haut placée au ministère. Notre rendez-vous se passe dans une brasserie située dans une rue sombre de la capitale. Avec une grosse demi-heure de retard, notre contact apparait derrière de grosses lunettes noires. Elle ne souhaite pas être reconnue. Nous l’appellerons donc Myriam El Khomri, un nom qui ne dit rien à personne.

  • « L’important ce sont les sondages, pas le nombre de chômeurs »

Nonews.news (NNN) : La nouvelle est tombée ce matin. Le nombre de chômeur a donc diminué de 0,7%, la plus grande baisse depuis 8 ans…

ministère des chômeurs

Ministère du travail
Crédit : Croquant

Myriam (elle tranche net) : Ne nous méprenons pas. Ce n’est pas le nombre de chômeurs qui a baissé. C’est l’indicateur du nombre de chômeurs, ce n’est pas la même chose.

NNN : Comment ça ?

Myriam : Hé bien, quiconque a travaillé dans un bureau connait la combine. Quand vous ne pouvez rien faire contre un phénomène (ici le chômage), vous truquez l’indicateur. Vous « tordez les aiguilles » selon l’expression populaire. Vous arrangez ainsi la vérité à votre avantage.

NNN : Est-ce que la baisse du nombre de chômeurs en septembre est un mensonge ?

Myriam : Oui et non. Il y a bien eu 23 800 demandeurs d’emploi en moins pour la Catégorie A, ceux n’ayant aucune activité. Mais ceux des catégories B et C, ayant exercé une activité partielle, augmentent toujours. On a juste « invité », ou devrais-je dire « contraint », les personnes en catégorie A à trouver un mini-job pour qu’ils sortent de ladite catégorie. Et voilà, maintenant, tout le monde à gauche se félicite de la baisse du chômage.

NNN : Mais le nombre de chômeurs de catégorie A est passé de 2,9 millions en mai 2012 à 3,55 millions aujourd’hui. N’est-ce pas trop tôt pour crier victoire ?

Myriam : On s’en fiche, il faut marquer les esprits aujourd’hui. L’important ce sont les sondages, pas le nombre de chômeurs. Clamons donc haut et fort que le gouvernement récolte les fruits de son travail et des reformes engagées, blablabla et voilà, le tour est joué. Mais il déjà faut que je vous laisse, on doit préparer les chiffres pour Octobre.

NNN : Seront-ils bons ?

Myriam : Non.

Enregistrer