Terrorisme : F.Hollande annule les vacances des français

François Hollande a annoncé ce matin avoir annulé les vacances d’été de tous les français pour cause de risque terroriste trop important

La nouvelle était prévisible suite à l’annulation récente de la braderie de Lille. C’est donc au tour des vacances d’été des français d’être annulées. Tel en a décidé le président de la république ce matin.

« C’est une triste nouvelle mais malheureusement le risque était trop grand ». C’est donc par ces mots que F. Hollande a débuté sa conférence de presse ce matin.

  • « Tous les français doivent immédiatement quitter leur lieu de vacances pour retourner chez eux et reprendre le travail ».

vacances annulées

Crédit : Katonams

Car les plages bondées, les routes surchargées, les campings assiégés de vacanciers insouciants, les restaurants pris d’assaut par des aoutiens décontractés, présentent trop de risques et sont impossibles à sécuriser. Le président n’a pas manqué d’argument pour justifier sa décision.

Mais le président s’est vu rassurant pour les professionnels du tourisme. « Bien entendu les réservations déjà payées ne seront pas remboursées, vous pouvez compter sur mon soutien à l’économie du tourisme ».

Qu’en est-il des français qui ont travaillé non stop depuis Noël pour se payer une semaine de vacances cet été ?. Là encore, F. Hollande fait appel à la fraternité. « C’est mon devoir d’assurer la sécurité des français. Or les vacances présentent trop de risques, c’est inacceptable. Les français doivent comprendre qu’ils sont davantage en sécurité au travail. »

Alors que vont devenir les congés payés annulés?. Le président, étonné par cette question, s’est montré plus direct dans sa réponse. « Dans les conditions actuelles, ça ne sert plus à rien d’accorder des congés payés aux salariés, puisque les vacances sont annulées. Donc les congés payés posés cet été sont annulés et les français doivent se rendre au travail à la place, sans compensation bien entendu ».

« Mais je suis sûr que les français comprendront et retourneront dès demain au travail, soutenir l’économie de leur pays, tout en étant assurés de leur sécurité ». Tel a conclu F. Hollande lors de son intervention exceptionnelle ce matin.

Enregistrer